Christian

Age: 61 ans, tiens, bizarre car je me vois encore scotché à 45/50 ; mais bon, cest sûr, il faut que jen profite maintenant à donf

Que faites vous en dehors du roller ? Déjà, moccuper de ma famille car ma vie professionnelle a fait que jai du temps à rattraper de ce côté-là : épouse, enfants et petits enfants sont mes priorités daujourdhui.

Côté détente : la lecture est une passion, la musique maccompagne souvent, les voyages pour découvrir dautres façettes de lhumanité et lentretien de la maisonnée. Et bien entendu, encore du roller, mais côté coulisse cette fois avec mes amis du bureau pour les adhérents de notre super club.

Ce que je fais en roller : Je touche à tout : randonnées, quelques compétitions telles que les 24 heures du Mans, RM3V de temps en temps, et les entranements habituels. Jaime particulièrement les épreuves de longues distances qui me rappelle mon passé dathlétisme (course de fond, marathon) et je prends même du plaisir à tourner sur une piste de longs moments en solitaire, à écouter mon corps fonctionner : cest ce quon appelle la solitude du patineur de fond qui me hisse dans un état second. Cest le pied !

Qu'est ce qui vous motive pour ce raid ? Jai déjà loupé le raid Béziers/Brétigny, ce qui ma chagriné. Et je me suis dit que le prochain serait le bon. Jai besoin despace, et le raid est un merveilleux terrain de jeu, grandeur nature, à travers la France profonde.

Que pensez vous apporter au groupe ? Comme en cordée en montagne : solidarité, aide au prochain dans les moments difficiles, trouver et apporter la solution à tout problème qui pourrait subvenir. Losmose entre léquipe peut-être soumis à de rudes épreuves et on en ressort toujours grandi.

Comme je sais que je ne pourrais pas patiner 100 km par jour au rythme de mes camarades, je me mettrais au service de léquipe. Je suis serein de ce côté-là.

Des projets ? Cela fait quelques temps que cela me démange, mais je nose pas encore. Mais comme le temps presse, je me prépare à me fixer comme objectif celui le faire les 24 h. du Mans en solo. A mon niveau, sans chercher à métalonner à autrui. Cest la gestion de lépreuve sur un temps assez long qui me pousse à connatre cela. Et puis connatre lapothéose des derniers tours, cela doit être magique.

Encore un petit mot ? Je connais plein de dictons, comme celui-ci par exemple : le rêve est une deuxième vie . Alors, je vais vivre une belle aventure humaine pour en rêver longtemps ensuite.

 

Rando 5B